« L’affaire Bella Rosa » : un « après » NumerikLivres ?

Cela fait un petit bout de temps que je ne vous avais pas donné de nouvelles de « L’affaire Bella Rosa« , la première enquête de Mélina Corneille, publiée depuis le 16 mai 2017 aux éditions NumerikLivres.

 

L'affaire Bella Rosa - Monia Boubaker - éditions NumerikLivres

 

Ceux qui ne me suivent pas sur Facebook via ma page auteur, sont certainement passés à côté de cette triste nouvelle, il y a quelques mois : en effet, fin septembre 2018, mon éditeur, Jean-François Gayrard, seul aux commandes des éditions NumerikLivres, est décédé.

À ce jour, la maison d’édition n’a été ni reprise ni radiée ; la situation est complexe de par tous ses aspects légaux et suis donc dans l’impossibilité, encore aujourd’hui, de savoir quand je pourrais récupérer les droits du roman. Pour l’autopublier à nouveau ? Le proposer à d’autres maisons d’édition ? Je vous avoue que pour le moment je n’en sais encore rien… !

Pour ceux et celles qui souhaitent se procurer « L’affaire Bella Rosa« , le roman n’est actuellement plus en vente au format numérique, mais reste pour le moment disponible au format papier ; vous pouvez le trouver sur Amazon, notamment.

Le deuxième opus de la série, « Scénario imparfait » a été autoédité fin 2018 (il est disponible au format papier sur Amazon, au format ebook sur Librinova et 200 librairies en ligne dont Amazon, Fnac, Cultura…) ; je continue cependant d’envoyer le manuscrit à des maisons d’édition. J’aimerais évidemment beaucoup que le concept de la série, déjà formée par « L’affaire Bella Rosa » et « Scénario imparfait« , intéresse un éditeur afin qu’elle puisse être développée davantage et qu’elle ait la chance de rencontrer ainsi un plus grand nombre de lecteurs.

L’aventure NumerikLivres m’aura appris énormément, par ses bons et ses moins bons côtés, et restera une expérience extrêmement enrichissante grâce à laquelle mon écriture a considérablement évolué. Je suis fort reconnaissante d’avoir pu la vivre.

Je ne sais pas encore ce que l’avenir me réserve, mais j’essaie, dans cette situation difficile, de rester positive et concentrée sur mon objectif n°1 : faire connaître Mélina Corneille 😊 J’espère qu’un jour vous pourrez croiser les enquêtes de ma détective aux boucles rousses sur les étals des librairies 😊

On ne lâche pas son rêve aussi facilement, n’est-ce pas ? 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :