Ma nouvelle « Dangereuses apparences »

Ma nouvelle « Dangereuses apparences« , écrite dans le cadre du concours « Je deviens écrivain », en 2015, a marqué le début de mon aventure en tant qu’auteur.

Lorsque j’ai pris connaissance de ce concours, le thème, qui était alors les faux semblants, les apparences, m’a tout de suite inspirée ! Et puis le parrain cette année-là était Michel Bussi, auteur que je venais tout juste de découvrir avec le roman à suspense « Ne lâche pas ma main » qui a été un énorme coup de cœur ! J’y ai vu un signe, je me suis donc lancée !  Et c‘est dans cette nouvelle que Mélina a fait sa première apparition !

Passé le concours, (remporté par Laurent Grima), j’ai ensuite mis « Dangereuses apparences » en consultation libre sur le site MonBestSeller où j’ai pu voir que mon texte avait de bons retours. Je me suis alors dit « Pourquoi ne pas le faire découvrir à un plus grand nombre de personnes ? C’est à ce moment que l’aventure avec Librinova a débuté. Ma première nouvelle a donc été mise en vente sur le site de Librinova et sur les nombreux sites de librairies en lignes.  

Cette première belle expérience a vite laissé place à un plus grand défi : écrire mon premier roman. j’ai eu envie d’y développer et étoffer le personnage de Mélina.

Est alors né mon premier roman policier « L’affaire Bella Rosa » et avec lui Mélina Corneille, une enquêtrice gourmande et beaucoup trop curieuse ! 😉

 

Si vous souhaitez découvrir « Dangereuses apparences« , ma nouvelle est disponible ici, au format pdf.

Le petit résumé de l’histoire :

Mélina est une jeune femme un peu désabusée par son quotidien, lassée par son travail et habituée aux déceptions. Lorsqu’elle rentre d’un voyage d’affaires épuisant, la chance semble être enfin de son côté. À moins que la découverte d’un mystérieux carnet ne fasse tout basculer…

Monia Boubaker

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :