« (…) Comment vous dire à quel point je me suis régalée pendant cette lecture. (…) J’ai retrouvé avec plaisir la truculente Mélina, sa bonne humeur, son dynamisme, sa passion pour les bons mets, et je peux vous dire qu’à Barcelone, les tentations ne vont pas manquer. J’aime la façon dont Monia Boubaker la fait parler en elle-même, ses réflexions sont toujours pleines d’humour et elle a des réparties parfois ubuesques. Elle forme un duo implacable avec la personne envoyée par son père. (…)

(…) Le suspense quant à lui est bien mené. La recherche de l’enfant est menée tambour battant, Monia Boubaker a très bien amené les faits, les indices s’accumulent et s’enchainent pour arriver aux conclusions. J’ai eu un léger doute à un moment, qui s’est confirmé par la suite, mais il est impossible de savoir dès le début où l’auteure va nous entrainer. Et je ne pourrais pas finir cette chronique sans vous parler d’un autre personnage très important de ce roman, il s’agit de la ville de Barcelone. Monia Boubaker contextualise à la perfection son histoire en plantant les décors (les télénovelas et l’ambiance qui y règne n’auront plus de secret pour vous), en décrivant les plats, en employant l’espagnol en langue parlée. Tout cela en finesse, sans lourdeur, tout cela s’imbrique dans l’enquête pour paraître tout naturel. Cela donne encore plus de réalisme au roman, rendant les personnages humains et vrais. Monia Boubaker signe un second épisode aussi prenant que le premier. Ce n’est pas toujours évident de faire une nouvelle histoire avec le même personnage, l’auteure le réussit parfaitement ici. (…)

13 décembre 2018 – Lire la chronique dans son intégralité sur le blog de Marie-Nel lit

 

 

 » (…) Je ne sais pas si vous connaissez les Télénovelas, ces feuilletons télévisés espagnols dont certaines personnes sont friandes. On retrouve l’amour, la passion, la trahison, le mensonge, les secrets et le meurtre ou autres faits divers. Un peu comme Les feux de l’amour version espagnole. Et bien l’auteure nous plonge dans une série TV pleine de rebondissements et de retournements de situations. (…)
Mélina va s’affirmer dans cette nouvelle enquête. Elle va grandir tout en continuant d’être drôle et attachante. Malgré le fait que ce soit un polar, je retrouve de la fraicheur dans cette histoire grâce à la pétillante Mélina et à sa gourmandise extrême pour la bonne nourriture. Certaines scènes m’ont fait beaucoup sourire.
Quant à Alistair, c’est un personnage intéressant qui demande à être fouillé et qu’on a envie de revoir. Ses interactions avec Mélina étaient parfois très comiques. C’est encore une fois une excellente lecture que nous offre Monia. Le dépaysement a été total, ce que j’adore quand je lis. »

20 novembre 2018 – Lire la chronique dans son intégralité sur le blog Livres Addict

 

error: Content is protected !!